Recherche

Le cri de la pomme

Catégorie

Lecture

Les secrets du tissu adipeux

J’ai fini Les secrets du tissu adipeux de Nathalie Constantin et Walter Whali

Et je dois dire que j’ai adoré se livre. C’est passionnant ( de part son sujet) mais je trouve aussi que la manière dont se livre est écrit le rend passionnant. En plus le livre est relativement accessible, moins que le Charme discret de l’intestin, qui lui est très vulgarisé, mais tout de même en étant attentif et en ayant une petit base (niveau bac en biologie je pense) tout est à porté de compréhension.
L’ouvrage est également rempli de schémas explicatifs que j’ai trouvé tout à fait claire et qui apporte une vrai valeur ajoutée.

Donc si le sujet vous intéresse, je ne peut que vous conseiller ce livre qui est à mon sens d’une vrai richesse.

Les secrets du tissu adipeux

Publicités

The Cult of Competitive Purism by Captain Paul Watson

Voici une traduction que j’ai faite d’un article de Paul Watson que vous pouvez retrouver ici en version originale.

Lire la suite

Vegan – Audrey Cosson

Paru en 2014 aux éditions Les Petits Basiques Mango,
Vegan d’Audrey Cosson est un de ces livres qui recèle plein de bonnes choses.

80 pages
39 recettes
Un petit prix : 8,95€ en version papier
et 2.99€ en ebook

Plein de belles photos de Nathalie Carnet pour illustrer des recettes allant de l’apéro au dessert.

En détail ça donne :

6 recettes de Brunch
5 recettes d’Apéros
10 recettes de Soupes & Salades
11 recettes de Plats
7 recettes de Desserts

J’apprécie particulièrement la petite introduction en images et en textes sur ce que peut contenir un placard végane.
Fruits & Légumes, Légumineuses, Céréales, Tofu, Graines, Purée d’oléagineux …

Et le petit tableau d’équivalences entre système métrique et américain.

J’ai testé la recette de Pancakes à la banane et aux flocons d’avoine et c’est un vrai régale !
Simple à faire, cette recette à contenté tous le monde, végane ou non.

Je compte tester incessamment sous peu ces quelques autres recettes :

Scones aux cranberries
Dal de lentilles corail à la noix de coco
Velouté de panais et champignons
Quiche aux poireau et oignon rouge confits au balsamique
Makis de légumes à la mange
Cookies au chocolat noir flocons d’avoine et coco
Panna cotta au lait d’amande

Rien que leurs noms me mets l’eau à la bouche.
Et les photos me donnent envie de filer dans la cuisine me mettre au fourneau.

Petit bémol, certaine recettes contiennent des ingrédients un peu « exotiques » qu’on a pas forcément dans sa cuisine, qu’on ne sait pas où acheter, voir qui nous est totalement inconnu (pour ma part ce fut le cas pour l’édamame, qui s’avère être une fève de soja encore verte). Rond de pâte de gyoza, citron kaffir, risoni ou pâte udon …
Vu la taille du livre, je m’attendais à ne trouver quasiment que des recettes faisables avec ce qu’il y a dans mes placards ou tout du moins sans avoir besoin d’aller dans des épiceries spécialisés.
Mais je ne vais pas trop m’en plaindre quand même, moi qui voulais faire une soirée sur le thème de l’Asie, j’ai maintenant les recettes qu’il me faut !

Sans laits & sans oeufs – Valérie Cupillard

grand_SLSO 06 300 7cm

« Le seul lait qui convienne parfaitement aux êtres humains, c’est le lait … humain. »

« Sans lait et sans œufs » de Valérie Cupillard

160 pages
+ de 200 recettes
Pour 13€50 aux éditions La Plage

L’introduction nous présente quelques alternatives au lait de vache, aux œufs et nous parle des allergies.

Puis nous rentrons dans le vif du sujet : Les recettes

Classée en plusieurs grandes parties, on y trouve surtout des desserts mais aussi des galettes végétales, des sauces, des farces et bien d’autre chose.

  • Les alternatives au lait
  • Les alternatives aux œufs
  • Les alternatives au beurre
  • Les alternatives à la crème fraîche
  • Les alternatives aux fromages

Dans la partie, « Alternatives aux laits » on trouve en plus des recettes le détail des différents laits végétaux et leur bienfait : Avoine, Riz, Soja, Quinoa, Châtaigne, Oléagineux. Je regrette juste que le détail nutritionnel de tout les laits n’y figure pas, seul quelques informations sont disséminer ça et là.

Quand on cherche à remplacer le lait et les œufs on se rend vite compte de deux choses.
Premièrement on trouve du lait et des œufs dans énormément de produit, sauces, biscuits, gâteaux, mais aussi dans des produits moins évident comme des plats cuisinés ou des substituts de viande végétarien.
Deuxièmement, une fois éliminé de notre alimentation tous ces produits, on se rend compte que beaucoup de chose nous manques.

Mais pas de panique. En mettant un peu la main à la pâte on peut se fabriquer des substituts tout aussi bon voir même parfois meilleurs.

Ce livre propose donc une multitude de recettes mais surtout nous présente trois ingrédients clés pour cuisiner sans lait et sans œuf, les voici :

L’arrow-root qui est une fine fécule tirer du rhizome de la maranta, une plante tropicale. Elle se présente sous forme de poudre et sert à épaissir les sauces mais aussi à remplacer œufs et chapelure pour faire paner.

L’agar-agar est une gélatine naturelle extraite d’une algue marine. On la trouve sous forme de plaque séché ou bien en poudre. Elle permet de réaliser flan et terrine sans œufs.

Le tofu soyeux est un tofu moins compact et plus souple que le classique que l’on trouve sous forme de pavé. Il permet de remplacer les œufs dans énormément de recette et on peut même en faire une omelette.

On y trouve également quelques astuces, notamment Comment remplacer le fameux mélange ail-beurre-persil ? et Comment faire dorer les tourtes sans jaune d’œuf ?

Même si le livre ne contient aucune belle photo, les recettes n’en sont pas moins bonne.

Voilà la recette que je trouve la plus utile à mes yeux, car mon chéri est un grand fan de mayonnaise, il n’y a pas si longtemps que ça il s’en faisait des sandwichs et il à renoncer à sa précieuse mayonnaise par conviction. Je cherche donc depuis un moment un substitut qui fera son bonheur. C’est pour cela que je compte bien testé très prochainement la recette de mayonnaise citronnée à l’amande de Valérie Cupillard.

Mayonnaise citronnée à l’amande

Pour un petit bol
3 c. à s. de purée d’amande blanche
3 c. à s.de jus de citron
2 c. à s. de lait de riz
8 c. à s d’huile de tournesol
sel et poivre

Dans un bol, délayez la purée d’amandes à la fourchette avec le jus de citrons.
Incorporez une cuillère d’huile, puis une cuillère de lait de riz, puis une deuxième, mélangez vigoureusement pour rendre la crème homogène. Salez, poivrez. Continuez à incorporez l’huile par cuillerée en battant bien le mélange à la fourchette.

Parmi tout ces recettes je me suis fait une petite sélection à tester : Flammenküche, Terrine de Ratatouille au basilic, Pudding à la banane, Mousse au chocolat & la Glace à la noix de coco ( je vais en profiter pour inaugurer ma sorbetière).

Versus – Un nouveau magazine Végane

cover1

Dans une optique écologique, éthique et accessible, nous donnons la parole à divers auteurs qui présentent les bienfaits du mode de vie végane versus un mode vie «traditionnel».

Je suis tombé sur le magazine Versus en lisant la traduction faite par Élise Desaulniers du texte: Loving animals to death de James McWilliams.

Ce texte parle du Food Movement, de ceux qui condamnent l’élevage industriel et encourage les petits élevages plus respectueux des animaux, de la contradiction de ceux qui élève avec amour leurs bêtes mais qui finissent quand même par les tuer etc…
Elise Desaulniers en parle bien mieux que moi dans cet article : Aimer les animaux jusqu’à la mort

J’ai donc lu cet article que l’on peut trouver en libre accès ici.

Et l’ayant trouvé fort intéressant je me suis dis que le reste du magazine devait l’être tout autant. Habitant en France j’ai donc acheté une version numérique pour 7,20$.
Et je n’ai pas été déçus!

Les articles s’enchaîne et sont tous plus intéressant les un que les autres. Accessible dans la lecture les articles touchent aussi bien les nouveaux venu dans le monde Vegan que ceux qui se posent des questions sur ce mode de vie.

On y trouve un excellent article de Frédéric Côté-Boudreau sur la manière dont sont traité les animaux aujourd’hui, souvent bien plus proche d’une marchandise que d’un être vivant.
Un témoignage sur l’implication dans une cause et le bénévolat.
Premier pas : il est plus facile aujourd’hui d’être végane 
Un article sur le maquillage Végan, de plus en plus de marque propose de vrai alternative, belle couleur, longue tenue, qualité, on peut être Végane et continuer à se faire belle.
Un article sur la Végéphobie.
Deux articles sur le Zéro Déchet.
+ de bonne adresse sur le net et à Montréal (je me sens un moins concernée), de nouveaux blogs à découvrir et à suivre.

Seul point négatif, la mise en page qui est vraiment spéciale et un peu dure à suivre parfois, mais ce n’est que le numéro 1 de, je l’espère, une longue série que je me ferais le plaisir d’acheter à chaque fois.

Versus le magazine

Penser avant d’ouvrir la bouche le blog d’Élise Desaulniers

Livre – Introduction aux droits des animaux de Gary Francione

Voici un livre que je n’ai pas lu, mais dont j’ai beaucoup entendu parler et que j’espère pouvoir lire bientôt.

Il s’agit d’un essai, d’une réflexion sur le traitement et le statut de l’animal dans les sociétés humaines. A partir de considérations morales, pragmatiques et philosophiques, l’auteur postule un droit animal inhérent à sa condition et inaliénable par les intérêts de l’homme et conclut qu’aucune souffrance infligée aux animaux n’est nécessaire ni justifiable.

image

« Introduction aux droits des animaux votre enfant ou le chien ?
Membres à part entière de nos familles, nos animaux de compagnie sont souvent les premiers à nous rappeler à quel point les animaux sont sensibles et ont chacun leur personnalité, à quel point ils sont des individus avec des intérêts propres. Nous savons qu’aucun animal ne souhaite souffrir, et affirmons qu’aucune souffrance ne devrait lui être infligée en l’absence de nécessité. Pourtant, chaque jour, nous cautionnons l’insoutenable, et les animaux qui n’ont pas la chance d’être nos chiens ou nos chats endurent d’extrêmes souffrances pour notre simple confort.
À l’heure où chacun prétend aimer les animaux, il est frappant de constater que notre société les traite encore plus négligemment que des objets : nous les inséminons artificiellement pour le plaisir de manger la chair de leurs petits, nous applaudissons leur torture dans des cirques, nous nous parons de leur cadavre… que nous arrive-t-il ? Francione pose un diagnostic ; nous souffrons de schizophrénie morale. Heureusement, rien d’incurable, et le remède est aussi simple qu’efficace : après l’esclavage humain, il nous faut abolir l’exploitation animale. »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑